Richard Miller


2ème candidat Mons-Borinage

Communiqué

Les discussions pour la préparation des listes en Hainaut sont toujours en cours mais je peux déjà confirmer que j’ai souhaité, après avoir discuté avec Charles Michel et Denis Ducarme, être à la place de combat sur notre liste régionale à Mons/Borinage, autrement dit 2ème effectif. C’est une place extrêmement difficile pour le MR mais elle est possible, à la condition de présenter une équipe très forte. C’est pourquoi je me réjouis de reconstituer le tandem Galant-Miller bien connu dans notre arrondissement.

Mon choix s’explique pour trois raisons qui comptent énormément pour moi.

1° Les cinq années que je viens de siéger au parlement fédéral au contact direct avec les partis flamands ont renforcé ma conviction profonde : l’avenir de la Belgique passe par le redressement de la Wallonie. L’actuel gouvernement wallon de Willy Borsus a entamé un travail qui doit être poursuivi. Le retour des gauches au pouvoir serait une catastrophe téléguidée par les Bodson-Verteneuil… Le MR doit donc présenter des listes régionales fortes.

2° Pour assurer le redressement, sont nécessaires des choix structurels sur le plan intra-francophone : on doit maintenir la solidarité francophone à travers la Fédération Wallonie-Bruxelles mais il faudra enfin accorder à la Région Wallonne un pouvoir organisationnel en matière d’enseignement technique et professionnel. Il faudra aussi une compétence wallonne en matière culturelle, considérée sous l’angle de son apport économique. Ce sont des débats vitaux qui vont s’engager.

3° Une grande partie de la population de Mons-Borinage vit des situations socialement très difficiles. Le socialisme dans lequel les habitants ont cru, a échoué. Seul un libéralisme actif sur le plan social, et efficace au point de vue économique peut véritablement aider cette région de Mons-Borinage qui a assez souffert. Je mettrai toute mon expérience et mon énergie dans ce combat.

Richard Miller    

Richard Miller, le 2019-03-18